S’expatrier en Russie : 7 conseils pour que ce soit un succès !

Située dans le nord de l’Eurasie, la Russie fait partie des pays les plus grands et les plus peuplés du monde. Elle possède de nombreux atouts qui intéressent un nombre important de Français. Ils sont donc plus de 6000 à s’installer dans ce pays et à y mener leurs activités. Si comme ces personnes vous décidez de vivre dans cette partie du monde, vous devez savoir que les procédures d’immigration sont assez compliquées. Il faudra en effet s’acquitter d’une multitude de formalités administratives et risquer une intégration qui n’est pas des plus aisées. Il faudra donc préparer chaque étape pour éviter de nombreuses déconvenues.

Préparer le voyage

Il existe depuis la France plusieurs compagnies qui assurent des correspondances vers la Russie. Elles permettent ainsi de parcourir aisément les 2500 kilomètres qui séparent Paris de Moscou. Si ces vols facilitent le déplacement vers ce pays, ils ne sont pas exempts de difficultés à l’image des retards des départs et des annulations. Il est toutefois aisé de trouver en ligne un site pour les réclamations Air France.

Partir en Russie ne se limite simplement pas à prendre l’avion en destination de ce pays. En effet, il faut avant cette étape assurer plusieurs formalités importantes.

Obtenir le visa pour la Russie

Pour pouvoir entrer sur le territoire de la Fédération de Russie, un visa est exigé aux ressortissants des pays de l’Union européenne. Ce sésame qui se demande auprès des services consulaires russes dépend fortement de la durée du séjour à effectuer, mais aussi de sa nature. Il faut noter que son obtention n’est pas aisée et peut nécessiter plusieurs procédures qui se révèlent parfois être contraignantes. Il existe plusieurs types de visas qui offrent l’accès au pays :
  • Les visas ordinaires parmi lesquels on retient le visa de tourisme, le visa pour les études, le visa de travail en long séjour, le visa de court séjour pour les affaires et le visa humanitaire ;
  • Les visas de résidence temporaire qui sont surtout délivrés à l’attention des étrangers qui ont pour conjoint des citoyens russes ;
  • Les visas de transit qui sont temporaires et qui autorisent leurs détenteurs à effectuer un passage sur territoire russe, en vue de se rendre dans un pays voisin.

Quel que soit le type de visa demandé, l’autorisation n’est délivrée que sous la présentation d’une invitation formulée par un répondant russe. Il peut ainsi s’agir d’une institution, d’un hôtel, d’une société ou encore d’un particulier. Il faut savoir également que si la durée de résidence souhaitée dépasse 3 mois, il sera obligatoire d’associer à la demande un certificat de dépistage du VIH 1 et du VIH 2. Toutefois, cette exigence ne concerne pas le visa de transit, qui n’autorise pas son détenteur à séjourner dans le pays.

Une fois que vous entrez sur le territoire, vous disposez de 7 jours pour vous enregistrer auprès du service fédéral des migrations le plus proche de votre lieu de résidence.

Rechercher un logement

À moins de cocher la case des hôtels en arrivant sur le territoire, il faudra rechercher un logement avant votre arrivée en Russie. Plusieurs styles de logements vous seront proposés selon le budget défini :
  • Les appartements standard : ils sont peu recommandés à cause de leur qualité qui est souvent moyenne et parfois médiocre ;
  • Les appartements de type occidental : ils sont souvent pratiques, confortables et recommandés pour les personnes disposant d’un budget un peu limité ;
  • Les appartements de haut standing : il s’agit de logements qui ont reçu des rénovations importantes et couteuses pour leur apporter plus de luxe. Ils conviendront sans doute aux personnes qui disposent d’un important budget à accorder au logement.
Selon les moyens disponibles et le type de logement voulu, il faudra passer à sa recherche. Pour ce faire, vous pourrez passer par les services d’un professionnel. Son rôle principal consistera à vous fournir des informations précieuses sur le type de logement choisi. Il s’agit entre autres :
  • Du montant du loyer ;
  • De l’état de la cuisine ;
  • De l’état de la salle de bain ;
  • De la proximité des commodités ;
  • Du type d’installation fait pour l’eau chaude qui permet de savoir s’il s’agit d’un système centralisé ou fonctionnant à l’électricité, etc.

Pour obtenir des résultats fiables, il est recommandé de faire appel à une des agences immobilières disponibles en ligne. Elles vous permettront d’effectuer ces démarches de loin tout en évitant les nombreux pièges qui existent dans ce domaine. Si vous avez un proche sur place, vous pourrez également solliciter son aide pour trouver directement des propriétaires qui désirent louer leurs biens. Vous pourrez également consulter la plateforme des expatriés en Russie www.expat.ru sur laquelle des annonces sont régulièrement publiées.

Lorsque votre logement est trouvé, il est recommandé de faire établir un état des lieux avant votre entrée. Il faut savoir également que généralement, le loyer se paiera en liquide et dans la plupart des cas en main propre avec le propriétaire.

Cout des loyers en Russie

Lorsque vous vous lancez dans la quête d’un logement en Russie, vous devez savoir avant toute chose que sa capitale fait partie des villes les plus chères du monde. Lorsque vous recherchez un appartement moderne dans la ville, il faudra prévoir un budget qui tournera entre 800 et 1200 euros par mois. Toutefois, en cherchant bien, il n’est pas rare de dénicher des logements fonctionnels dont la location oscille entre 500 et 800 euros par mois. Si vous êtes très exigeant, il faudra alors prévoir pour votre logement entre 4600 et 8500 euros par mois. C’est le prix à payer pour avoir des appartements de haut standing.

Pour couvrir le cout élevé des loyers, de nombreuses personnes optent pour un système de colocation.

Les étapes à franchir pour faciliter l’intégration

S’il n’est pas facile d’obtenir le sésame pour la Russie, il faut savoir que l’intégration dans ce pays ne se fait pas aussi aisément. Toutefois, l’observation de certaines règles importantes permet de la faciliter.

Apprendre la langue

Il s’agit d’une étape primordiale pour votre intégration à la mère patrie. Apprendre la langue russe sera un grand atout. Dans le cas échéant, il est important de posséder quelques rudiments pour être capable de s’orienter ou d’effectuer des achats. Pour y arriver, il existe en France plusieurs méthodes pour maitriser la langue du plus grand pays d’Eurasie.
  • Les cours de langue russe à l’école

Il existe en France plusieurs cursus d’initiation à la langue russe qui sont destinés aux débutants et aux personnes aux niveaux plus avancés. Cette langue est avant tout apprise gratuitement dans le système éducatif. Les cours de russe sont donc délivrés en tant que langue vivante 1 ou 2 dans de nombreux collèges publics et privés. Certains établissements disposent d’une section européenne ou internationale et proposent ainsi la langue russe dans leurs filières bilingues.

Il est enfin possible d’opter pour les cours du centre national d’enseignement à distance ou ceux des instituts universitaires de langue pour apprendre le russe.
  • Suivre des cours particuliers de russe

Si vous êtes adulte et désirez apprendre le russe, vous pourrez opter pour une des écoles de langue qui disposent de classes à effectif restreint. Ces institutions offrent des professeurs diplômés et qualifiés, mais coutent généralement cher. Il faut en effet compter 500 euros chaque semestre pour disposer de quelques cours mensuels.

Il existe toutefois des cours particuliers à travers de petites annonces en ligne proposées généralement par des natifs russes. Ils coutent moins de 30 euros et permettent généralement de disposer d’un suivi personnalisé et régulier. En plus d’apprendre de nouveaux mots, ainsi que la grammaire russe, cette initiation permettra d’apprendre plus sur la culture du pays et les moyens de s’installer plus aisément.
  • Les cours en ligne

Il existe plusieurs sites à l’image de www.superprof.fr/cours/russe/online/ qui permettent de s’initier à la langue russe. Si ces plateformes ne vous permettent pas de devenir bilingues, elles seront toutefois utiles pour perfectionner votre apprentissage professionnel et compléter votre savoir.

Étudier en Russie

Si vous allez en Russie pour étudier, deux conditions importantes vous seront exigées. La première consiste à maitriser parfaitement la langue pour pouvoir suivre les cours qui seront donnés. La seconde est une formalité administrative. Elle consiste à s’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur. Cette précaution vous permettra de bénéficier d’une lettre d’invitation des services d’immigration russes. La lettre d’invitation sera ensuite réclamée au consulat russe pour l’obtention du visa d’étudiant. Elle sera également pour vous un grand atout lors de la recherche de votre logement d’étudiant.

Une fois que toutes les étapes sont franchies, il est recommandé de remplir dans l’avion la carte d’immigration en vue d’obtenir la carte de séjour.

Travailler en Russie

À moins que vous soyez un enseignant, un bénévole, un journaliste ou un entrepreneur, il faut savoir qu’il n’est pas aisé d’obtenir le permis de travail russe. Il faut en effet suivre une procédure qui peut être longue, rude et complexe. Toutefois, il existe des circonstances qui accélèrent et facilitent cette procédure. C’est le cas des jeunes professionnels de moins de 30 ans, des personnes qui travaillent dans les succursales françaises et des dirigeants d’entreprises. Ceux-ci bénéficient en effet des accords qui existent entre la France et la Russie.

Pour bénéficier du permis de travailler russe, votre employeur devra faire une demande au moins une année à l’avance. Il vous faudra en outre ajouter à cette demande un certificat qui attestera de votre connaissance de l’histoire du pays, de la langue et de la législation. Il faut noter que malgré ces précautions, la procédure peut être infructueuse à cause de la réduction des quotas d’étrangers qui accèdent au travail.

Pour trouver plus facilement du travail en Russie et faciliter ainsi votre intégration, il est recommandé de penser au networking. Vous pourrez également solliciter sur la page www.ccifr.ru une bourse mise à la disposition des entreprises par la CCI franco-russe.

Tu pourrais aussi aimer

Vladimir

A propos de l'auteur: Vladimir

Ma mère est Russe, mon père français. J'ai grandi en France, tout en alternant les nombreux séjours à Moscou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *