Pourquoi et comment investir en Russie ?

Vers la fin de 2017, l’économie de la Russie et le PIB ont connu une montée fulgurante. C’est certainement l’une des raisons qui poussent à espérer une vague de croissance incitant donc les gros investisseurs à en profiter. Si vous ambitionnez d’investir en Russie et de profiter de la stabilité politique qui y règne, sachez d’ores et déjà que c’est bien possible. Découvrez dans cet article les différents domaines dans lesquels il faut investir en Russie.

Pourquoi investir en Russie ?

Disposant d’une basse économique forte qui repose sur d’énormes ressources naturelles telles que le gaz, le pétrole et certains métaux, la Russie jouit d’une politique stable, et possède une main-d’œuvre bien qualifiée avec un coût intermédiaire qui permet un accès facile aux investisseurs étrangers. La main-d’œuvre est notamment ouverte à l’international, car elle est destinée pour des fonctions d’export compte tenu de sa proximité avec l’Asie et de l’Europe occidentale.

Elle possède un endettement public insignifiant, ses réserves de change sont d’un confort acceptable et en combinaison avec son excédent ils font de son économie la meilleure destination concernant les IDE. Pour de nombreux investisseurs, la Russie est un pays qui a de nombreux potentiels encore sous-exploités.

Il est important cependant de noter certains points faibles de ce pays afin que vous ayez une idée sur comment faire votre investissement. La Russie de par sa 35ème place selon la banque mondiale, est un pays où il est aisé d’investir ou de faire du business. Son économie dépend des matières premières, des hydrocarbures, des biens d’équipement, des importations et de la technologie extérieure.

Dans le milieu des affaires, la confiance à l’égard du système juridique est minime, car il existe une énorme contradiction et complication entre les règles comptables et les législations. La propriété intellectuelle fait l’objet d’une violation sans nom et les investisseurs étrangers se font refuser certains secteurs stratégiques qui pourraient bien leur être bénéfiques.

Les mesures mises en place par le gouvernement pour la protection des investisseurs étrangers

Le gouvernement a cependant mis en place une aide à l’investissement et grâce à la réduction des impôts ainsi que de certaines réformes économiques, il cherche à toujours améliorer le climat d’investissement en général. Il a aussi mis en place plusieurs secteurs qui sont pour la plupart en rapport avec l’industrie lourde, les matières premières et l’aéronautique.

La Russie possède 14 traités d’investissements bilatéraux avec bons nombres de pays européens et aussi avec la chine et le Canada. Sur 34 traités signés, elle en a 20 qui ont été ratifiés avec certains pays de l’Europe centrale, l’inde, le Japon, l’Afrique du Sud et l’Égypte. Par contre depuis 1992, le traité bilatéral signé avec les États-Unis n’a pas encore été ratifié.

En cas de conflits, certains organismes comme ICSID (Centre qui règle des disputes ayant rapport avec l’investissement), ICCWBO (Cour international d’arbitrage et chambre de commerce) et SCC Institute (Arbitration Institute of the Stockholm chamber of commerce) offrent leurs assistances.

Investissement en immeubles ou terrain

Pour raison de solution temporaire, plusieurs entreprises qui investissent en Russie, louent d’abord leurs locaux, car seules les entreprises légales ont le permis d’acheter un terrain. Mais, cette possibilité est sujette à une restriction, dans certaines régions comme Moscou, impossible d’être propriétaire privé de terrain. Il est fréquent de voir des entreprises étrangères obtenir un bail de 49 ans. Mais le problème ne se pose pas pour la propriété des bâtiments à caractère commercial ou industriel.

Cependant, il existe des risques d’appropriation, car les nationalisations sont interdites par le code d’investissement de 1991, mais cela est bien possible s’il y a un acte législatif qui protège l’intérêt national. L’entreprise peut donc faire appel à ce genre d’acte législatif pour être compensée le plus tôt possible.

Quelles sont les procédures pour investir en tant qu’étranger?

En tant qu’investisseurs étrangers, vous disposez d’une liberté d’établissement en Russie. Toutefois, dans certains domaines les investissements pour porter préjudice à la sécurité nationale sont limités. Il est aussi possible d’être un actionnaire majoritaire au capital d’une entreprise et vous n’êtes pas obligé de faire une déclaration sauf auprès des banques et souvent cela se fait auprès de la banque de Russie.

Au cas où vous désirez investir dans les domaines tels que le transport, les ressources naturelles, l’industrie, les communications, l’énergie et le transport, il est important d’établir une demande spécifique d’autorisation.

Quelles sont les opportunités d’investissement?

 Il existe des secteurs économiques clés comme le minier, l’industrie lourde, l’immobilier et l’automobile qui peuvent vous faire gagner des opportunités d’investissement. Il y a aussi des secteurs avec de fortes potentialités tels que le transport, l’agroéquipement et la communication pour lesquels la Russie cherche à reconstituer des outils de production locale afin de faire face au système d’interdiction d’importation de l’Union européenne.

Si vous investissez dans les secteurs monopolistiques comme la distribution d’eau, d’électricité, ou la distribution de gaz, les services postaux pour les particuliers et la téléphonie fixe à longue distance et le transport ferroviaire, sachez que les opportunités d’investissement sont très faibles. Vous pourrez néanmoins vous faire donc aider par les agences d’aide à l’investissement comme l’Agence fédérale pour le management des Zones économiques et spéciales ou le Ministère du Développement économique et du Commerce.

Les différentes formes d’aide à l’investissement et les organismes qui les financent

Nombreux sont les secteurs qui jouissent d’une réduction de TVA ou de taxes douanières. Grâce à sa création en 2005, cette aide prend en compte 6 zones économiques géographiques comme Zelenograd, Strelma, Lipetsk, Dubna, Tomsk, Yelabuga et privilégie les domaines suivants :

  • L’innovation (microélectronique, matériaux et technologie de l’information, chimie pétrolière, technologie nucléaire) ;
  • La production industrielle (l’automobile et les équipements électroménagers).

Il existe aussi des zones franches comme Kaliningrad, Magadan, Ingouchie et Nakhodka, puisque tout pour tous produits importés dans ces zones il n’y a pas de taxes douanières. De même, si les produits ont connu une transformation dans l’une de ces zones avec une valeur ajoutée de plus de 30 %, ils sont susceptibles d’être envoyés dans d’autres zones de la Russie sans taxes douanières.

Cette aide à l’investissement est souvent financée par le Ministère du Développement Economique et du Commerce ainsi que la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement qui quant à elle finance les investissements, mais sous forme de prêts.

Tu pourrais aussi aimer

Vladimir

A propos de l'auteur: Vladimir

Ma mère est Russe, mon père français. J'ai grandi en France, tout en alternant les nombreux séjours à Moscou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *