Investir en Russie : quels sont les domaines porteurs de richesse ?

La forte économie de la Russie, sa grande superficie et surtout sa croissance démographique sont autant de facteurs aiguisant l’appétit des investisseurs. Ces différents facteurs créent un environnement propice à la réussite des affaires. Ainsi, la Fédération de Russie offre une mine de secteurs d’activités les plus porteurs. Mais quels sont donc les domaines dans lesquels l’investissement est plus rentable en Russie ? C’est à cette question que notre article de ce jour va tenter de répondre dans les moindres détails.

Investir en Russie : découvrez les opportunités liées aux transports urbains

Le réseau routier de la Russie constitue 87 157 km de chemin de fer et 933 000 km de routes. Ce pays s’active chaque année à investir intensément dans les échanges planétaires. Et pour y arriver, son réseau routier doit répondre à son niveau d’urbanisme exigeant en transport urbain et à la grande superficie du territoire.

C’est ainsi qu’à l’horizon 2020, environ 1 milliard de dollars ont été prévus pour financer l’extension des infrastructures de transport avec un taux proche de 20 % pour les ITS. Toujours dans la logique de croissance et de modernisation du réseau de transport en Russie, l’extension des lignes de Métro à Moscou et à Saint-Pétersbourg a été prévue à hauteur de 471 km pour 252 Stations à l’horizon 2020.

Le projet va plus loin en prévoyant de nouvelles constructions de transport ferroviaire. Il s’agit ici des Diamètres Centraux de Moscou (MTsD). Le coût de construction de ces catégories de lignes dont l’achèvement est prévu pour 2019 s’élève à 573,1 millions d’euros.

Par ailleurs, la Mairie de Moscou en collaboration avec les chemins de fer russe (RZD) projette pour 2025 la réalisation de 15 lignes ferroviaires de ce genre. Et pour rendre plus performant le secteur à travers le stationnement payant, les villes de Moscou et Saint-Pétersbourg sont présentement en train d’être dotées de réseaux de parking robotisés.

Le secteur de la métallurgie est-il rentable ?

Le secteur minier de la Russie constitue l’un des importants pôles de développement de ce pays. L’ensemble des métaux ou des produits dérivés de la fonte fait de la Russie le deuxième pays exportateur des métaux.  

La Russie met à la disposition du marché industriel européen plus de la moitié de sa production de fer et d’acier. L’Europe dépend donc fortement de la Russie en termes de besoins en métal puisque ce dernier est un réservoir de matières minérales naturelles telles que :  

  • l’or ;
  • le nickel ;
  • le minerai de fer ;
  • l’argent ;
  • le manganèse ;
  • le plomb ;
  • l’étain ;
  • le mercure ;
  • etc.

Investir donc dans la production d’une de ces ressources s’avère très rentable.

Le domaine de la technologie de l’information et de la communication

Ce secteur d’activité a représenté récemment 74 milliards de dollars surtout avec l’avènement de téléphone portable qui a pris de l’ampleur avec plus de 190 millions d’abonnés. Et le gouvernement russe, en libéralisant pour se consacrer uniquement à sa régulation, il a permis ainsi à ce secteur de connaitre une évolution fulgurante.

Ce domaine embrasse aujourd’hui plus de 24 milliards de dollars. Il est en train d’atteindre une croissance qui avoisine celle de la production du gaz et du pétrole. En dépit de ce niveau de développement, le gouvernement russe ne baisse pas les bras. Il travaille au quotidien pour faire en sorte que les technologies de l’information et de la communication facilitent davantage le climat d’affaire dans son pays.

Dans cette logique, il prévoit pour les prochaines années un investissement de 1,2 milliard de dollars pour permettre aux exportations liées aux TIC de monter jusqu’à 9 milliards de dollars. La politique russe d’amélioration de l’environnement de l’information et de la communication a pris aussi par les mesures de réduction d’impôts dans certaines régions.

C’est ainsi que les entreprises TIC opérant dans la zone de Novossibirsk ont vu baisser leurs impôts de 20 % à 15,5 %. La formation dans le secteur de TIC a été privilégiée. L’objectif ici est d’employer dans les prochains mois 350 000 professionnels. Ceci va garantir sans doute la vitalité de l’économie russe.

Investir dans le secteur touristique

Les sanctions infligées à la Russie par rapport à l’annexion de la Crimée et la chute du Rouble a plongé l’économie russe dans le chaos. Et pour redresser son économie, la Russie a eu l’ingénieuse idée de diversifier son économie. Cet état de choses a favorisé les investissements touristiques.

La Russie a donc connu en 2016, 11,2 millions de touristes, ce qui équivaut à une augmentation de 10 % comparativement à l’année 2015. Depuis ce temps, le gouvernement a compris que le tourisme est un secteur gage de développement. Dès lors, les mécanismes d’investissement ont été élaborés pour booster ce secteur qui est l’une des sources fondamentales de financement des dépenses publiques.    

L’investissement énergétique en Russie

Le secteur énergétique est le secteur fondamental de la Fédération de Russie. C’est le cœur de l’économie russe. Ce domaine fait de la Russie le premier producteur mondial de gaz. En comparant les productions énergétiques de ce vaste pays aux productions mondiales, on constate aisément qu’il représente le huitième stock en pétrole, le quart en bois, le tiers en charbon et 14 % en ce qui concerne la provision mondiale d’uranium.

D’une manière globale, la Russie est inévitablement le premier fournisseur d’énergie sur le plan mondial. Le gouvernement russe a décidé aussi de libéraliser le secteur de l’électricité. C’est ainsi que la plus grande compagnie énergétique russe RAO EES Rossia a été subdivisée pour appâter d’autres investisseurs. Ceci a occasionné en 2008 une croissance de revenus de plus de 89 milliards de dollars.

Depuis ce temps, la croissance s’est stabilisée au profit de l’économie russe qui augure un lendemain meilleur avec une estimation de nouveaux investissements à hauteur de 600 milliards de dollars pour l’horizon 2020. C’est donc un lendemain meilleur qui s’annonce pour le bonheur des investisseurs situés surtout dans l’espace européen. Ces derniers pourront investir dans les domaines tels que l’énergie, les technologies, la consommation, etc.

Vladimir

A propos de l'auteur: Vladimir

Ma mère est Russe, mon père français. J'ai grandi en France, tout en alternant les nombreux séjours à Moscou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *